Suivi des communautés algales et ichtyologiques des récifs artificiels 3D de Monaco

Classé dans : Recherche | 0

En novembre 2017, l’Association Monégasque pour la Préservation de la Nature (AMPN) a immergé à plus de 25 m de profondeur de nouveaux récifs réalisés grâce à une imprimante 3D. L’impression 3D des récifs artificiels a permis de choisir un design reflétant la complexité du milieu naturel, design imaginé par le Pr. Patrice Francour du laboratoire ECOMERS (CNRS, Université de Nice Sophia-Antipolis). Le matériau utilisé, du sable de Dolomite et de la cendre volcanique, est un produit naturel évitant les impacts sur l’environnement. Le programme de recherche sur les récifs 3D a été lancé à Monaco par les laboratoires ECOMERS et BOREA en collaboration avec l’AMPN et soutenu par la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Notre mission :

Dans le cadre du projet de recherche sur les récifs 3D de Monaco, THALASSA intervient régulièrement en soutien au laboratoire ECOMERS afin de suivre l’évolution des communautés algales et ichtyologiques se développant sur et autour ces récifs.

 

Récif 3D Monaco 2018 © Alexis Pey

 

Pour plus d’information sur ce projet : http://ecomers.unice.fr/récifs 3D Monaco

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *